Rimini Protokoll - Qu'est-ce que c'est?

Rimini Protokoll

23.06.2018 /

De 2000 à 2002, Helgard Haug, Stefan Kaegi et Daniel Wetzel ont élaboré une trilogie non pas avec des acteurs, mais avec des experts en circonstances de vie exceptionnelles: 4 dames octogénaires vivant dans un hospice, s’improvisaient spécialistes de F1 et chercheuses en matière de grande vitesse, sur la scène de Kreuzworträtsel Boxenstopp (Frankfurt 2000/01) ; 5 adolescents en pleine mue partageaient leur érudition et leurs travaux pratiques sur le plaisir de tirer dans Shooting Bourbaki (Luzern e.a. 2002, 1er prix NRW Impulse Wettbewerb 2002); 5 experts médicaux et para-médicaux faisaient état de leur expérience en matière d'approche professionnelle de la mort dans Deadline (Hamburg e.a. 2003).

Sous le dénominateur Rimini Protokoll, Helgard Haug, Stefan Kaegi et Daniel Wetzel ont attiré l'attention sur eux avec un second champ d'expérimentations théâtrales: intensifier la présence d’endroits publics n’ayant rien à voir avec le théâtre par des interventions plus ou moins manifestes.

Pour les Theaterformen 2002 de Hanovre, ils firent de la place du Kröpke aux grandes heures d’affluence un théâtre surpeuplé, dont les protagonistes – les gens faisant leurs courses, les passants, les agents de police, etc. – ignoraient qu'ils faisaient partie d'une scène regardée du haut du 10e étage d'un immeuble de bureaux par des spectateurs équipés de jumelles et d'écouteurs. Une expérience articulée par la perspective des caméras de surveillance.

Dans le cadre de Theater der Welt 2002, Rimini Protokoll invita plus de 200 électeurs de Bonn à participer aux débats du Parlement de Berlin, entre 8h30 à 0h45, en simultané et en 'live'. Deutschland 2 diffusa ainsi les propos tenus en commission, les interventions et interpellations, en direct de Berlin vers Bonn, à l’instar d’une copie pirate. A Bonn, chaque citoyen prit la place d'un député dans une maquette de Parlement et chaque discours tenu à Berlin était endossé par un nouveau visage et une nouvelle voix.

En janvier 2004 vint Zeugen! Ein Strafkammerspiel (Berlin, Hanovre). Après le pouvoir législatif, ce fut au tour du pouvoir judiciaire d’être examiné dans sa dimension théâtrale : un avocat, une accompagnatrice de témoins, une juge profane, un inculpé, un spectateur passionné, un ébéniste et deux acteurs construisirent en scène leur propre salle d'audience en vue d'un méta-procès durant lequel ils débattirent du tribunal comme lieu de ritualisation de la justice.

'Ils ne font pas de trafic d’armes mais du trafic d’art. Fourguant l’art dans la réalité par contrebande, ils observent le public qui en observe les explosions. La fraude est réussie quand la frontière ténue entre le 'réel' et le 'manipulé' n’est plus perceptible', écrit Die Zeit à propos de Rimini Protokoll.